DES QUESTIONS ?
DES RÉPONSES .
LE SERVICE  D'INFORMATION

?

VOS QUESTIONS CONCERNENT ...
 

LA FUMISTERIE : l'essentiel

Quelles sont les obligations de ramonage ?


Le ramonage est obligatoire et doit être réalisé 2 fois par an par un ramoneur professionnel pour les combustibles solides et liquides ( fuel , bois , charbon ).Ce n'est pas un conseil, c'est une obligation légale. (voir réglementation).Le défaut de ramonage constitue une contravention sanctionnée par une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450 euros.Seuls les conduits sociaux, les conduits tubés et les conduits n’ayant jamais servi à l’évacuation des produits de la combustion d’autres combustibles desservants des appareils alimentés par des combustibles gazeux pourront n’être ramonés qu’une seule fois par an.




Quels risques encourus si on ne ramone pas un conduit ?


Les risques sont assez lourds et devraient vous motiver à ramoner vos conduits. Voici les risques encourus: - Le feu de cheminée du à l'embrasement des particules et suies présentes sur les paroies est la menace qui vient en premier. - L' intoxication par la fumée ou par le monoxyde de carbone. Enfin il y a 2 risques qui ne concernent pas la santé cette fois : - votre responsabilité financière est engagée en cas de dommage, les assurances ne vous couvriront pas - votre responsabilité morale est engagée et vous risquez des poursuites pénales.




En quoi consiste le ramonage d'un conduit ?


Les produits de combustion génèrent des suies et des particules qui se déposent sur les paroies des conduits. C'est ce que le ramonage mécanique devra permettre d'enlever. Cela consiste le plus souvent à passer un hérisson ( PVC ou métal) dans les conduits.




Combien de temps dure un ramonage ?


Pour une cheminée comptez 45 minutes à 1hre environ.




Quand faire appel à une société de ramonage ?


Le mieux est d'éviter les pics de consommation. Beaucoup de personne décident de ramoner leur cheminée à l'arrivée du froid à partir de Septembre. Autant éviter une longue attente. Envisagez donc un ramonage entre Avril et Juin,ou à la sortie de l'hiver.




Combien de ramonage dois-je prévoir par an ?


Le règlement sanitaire de votre département peut vous renseigner. Il y est prévu: - 2 ramonages par an pour les combustibles liquide et solides dont un en période de chauffe. - 1 ramonage par an pour les combustibles gazeux Il convient également de vérifier l'état des conduits tubés 1 fois tous les 3 ans par un contrôle d'étanchéïté. Vous pourrez prendre connaissance des dispositions du règlement sanitaire de votre département en vous rendant à votre mairie ou à la préfecture. Vous êtes propriétaire d'un bien que vous louez et vous autorisez votre locataire à se servir de la cheminée : vous devez veiller, notamment à chaque changement de locataire, au bon état de propreté des conduits.




Vous êtes locataire , quels sont vos obligations ?


Toutes les réparations d'entretien courant sont de votre ressort (décret n°712 du 26.8.87). Le ramonage des conduits de fumée est une charge locative rappelée généralement dans le contrat de bail. Le propriétaire bailleur peut se charger de faire ramoner les conduits de cheminées. Dans tous les cas, les frais engagés sont à votre charge. Vous habitez dans un immeuble en copropriété: :Le règlement de copropriété peut interdire tout feu de cheminée dans les parties privatives. Le ramonage des conduits desservant une installation collective de chauffage doit être réalisé aussi souvent que nécessaire et au moins deux fois par an. C'est en général le syndic qui se charge de le faire effectuer.




Quel bois pour mon poêle à bois , foyer ouvert ou fermé ?


Utilisez du bois sec pour un meilleur rendement. La combustion du bois humide pollue trop et peut encrasser votre poêle à bois. L’idéal est de faire sécher le bois pendant 2 ans. Préférez les bois durs par exemple issus du chêne, hêtre, frêne, charme, bouleau ou orme. Vous pouvez utiliser des bois plus légers pour l’allumage, mais dans tous les cas le bois doit être sec.




Le bois ne s'allume pas ou difficilement.


- Le bois est trop épais /Le bois est trop humide - L’apport d’air est insuffisant




Le bois brûle mais sans flammes claires et jaunes , il se consume sans feu, voire s'éteint.


- Le bois est trop humide - L’apport d’air est insuffisant /Le registre est trop fermé - La température extérieure est trop élevée




La vitre du foyer est couverte de suie.


- Le bois est trop humide - L’apport d’air secondaire est insuffisant - La porte du foyer n’est pas étanche - Le tirage est trop faible




Le bois brûle trop vite


- Le tirage est trop important - Les morceaux de bois sont top petit - Les manettes de réglage sont mal réglées




De la fumée s'échappe du poêle pendant son fonctionnement


- L’apport d’air est insuffisant /Le registre est trop fermé - La section du conduit de fumée est trop étroite - Les conduits d’évacuation des fumées dans le tuyau du poêle ou la cheminée sont fortement encrassé par de la suie - Le vent refoule dans la cheminée - ​Votre VMC crée une dépression dans la pièce et fait refouler de la fumée du poêle




Malgré une belle flambée le poêle ne fonctionne pas correctement


- Le tirage est trop important - Les manettes de réglage de l’air sont mal réglées




De la fumée s'échappe du foyer à l'ouverture de la porte


- Le tirage est trop faible/La section du conduit de cheminée est trop grande ou trop petite - Le feu brûle encore trop fort - La porte du foyer a été ouverte trop rapidement - Votre VMC crée une dépression dans la pièce et fait refouler de la fumée du poêle ou de la cheminée - Le registre est fermé




Qu'est ce que la suie ?


La Suie se dépose dans les coudes et les élargissements, là où la vitesse est réduite. Une grande partie est rejetée dans l’environnement. Certaines particules de suie peuvent cependant s’accumuler sous la forme de moutons et s’accrocher aux parois des conduits de fumées lorsque la vitesse de combustion est faible. La suie est pratiquement incombustible. Elle est le résultat d’une part, du carbone volatil non brûlé se déposant (sous la forme de poudre) sur les parois du conduit ou sous forme d’agglomérat (goudrons et résines condensés). Et provient d’autre part, des particules non brûlées ou des particules de coke et de mâchefer provenant de la combustion et des matières inertes (cendres) que contient le combustible et qui sont entraînées par les gaz sous l’influence du tirage




Qu'est ce que le calcin ?


Le Calcin se forme à partir des goudrons et de la suie, qui se dépose sur toutes les parois des conduits dans leurs parties basses, voire dans le raccordement même des appareils. Fortement collé sur les parois des conduits de cheminées sous la forme d’un vernis noir et dur, le Calcin résiste au hérisson du ramonage et ne peut pratiquement pas s’enlever. Le Calcin brûle aux environs de 220°C et est éminemment combustible. Plusieurs problèmes peuvent être la cause du dépôt de goudron dans le conduit de cheminée : - La qualité du bois : trop humide par exemple - La qualité du tirage, qui dépend du diamètre et du type de conduit - L’amenée d’air insuffisante - Le refroidissement intempestif des fumées (conduit non isolé) - Le mode de fonctionnement de l’appareil (tirage fermé) etc.




Qu'est ce que le bistre /bistrage ?


Le bistre est formé à partir de résidus de combustion composés d’un ensemble de produits volatiles véhiculés par la vapeur d’eau suite à la condensation. C’est un liquide à forte teneur en eau, chargé de parcelles de carbone et d’huile empyreumatique qui se propage facilement et qui s’oxyde au contact de l’air. Son odeur est humide, âcre et très désagréable. La formation du Bistre est favorisée lors du refroidissement du conduit de fumée. Ce refroidissement apparaît lorsque l’on utilise un combustible humide (l’humidité ralentissant la combustion). Le Bistre est le résultat d’une condensation lente dans les chaudières dites à basses températures. «Particules solides riches en carbone, résultant d'une combustion incomplète, en suspension dans les gaz de combustion. Leur dépôt sur les parois des conduits constitue la suie. » [définition extraite de l’Office de la langue française, 1986].




Conduit de cheminée et condition de tirage , Les sources de problèmes


La fonction première d’un conduit de cheminée est de créer un appel d’air alimentant la combustion et d’évacuer les émissions de gaz vers l’extérieur.Un bon tirage est essentiel pour une bonne combustion. Nous considérons habituellement qu’un bon tirage se situe à 10-20 Pa (1-2 mm). Un bon tirage dépend d’un bon conduit:Plus le conduit de cheminée est long, meilleur est le tirage. L’une des solutions à envisager pour améliorer le tirage est donc de rallonger le conduit. Le diamètre de ce conduit ne devrait jamais être inférieur à celui de la buse de sortie de votre appareil.Un conduit circulaire permet en principe d’obtenir un meilleur tirage qu’un conduit carré. La présence de coudes sur le tubage diminue le tirage. Toutefois si des coudes doivent être utilisés, il faudra de préférence opter pour 2 fois 45° plutôt qu’une fois 90°.L’arrivée d’air de combustion est essentielle au tirageUn foyer ouvert nécessite environ 300m3 d’air par heure, tandis qu’un foyer fermé n’en demande que 30 environ. Une hotte aspirante ou une VMC aspire plus d’air qu’une cheminée. Leur présence crée donc un tirage inversé entraînant la présence de fumée dans la pièce.Une arrivée d’air extérieur à proximité de l’appareil permettra une bonne combustion.L’influence du ventLe tirage peut être perturbé par la présence de grands arbres, de falaises, de hauts immeubles. En principe, la solution sera de rallonger le conduit. Dans des circonstances extrêmes, un extracteur doit être installé. Un régulateur peut également stabiliser le tirage.Le tirage, c’est de l’air chaud montantUne forte température crée un fort tirage, une longueur et un diamètre de conduit adaptés à l’appareil assureront un fonctionnement optimal. Un tirage trop fort peut avoir pour conséquence une aspiration trop rapide de l’air chaud dans la cheminée. Un régulateur de tirage ou un “restricteur’ peut régler ce problème. La présence de plusieurs coudes sur le conduit réduit le tirage.




Comment faire un bon feu de bois ?


Il est recommandé d'utiliser un bois ayant des essences reconnues pour leur qualité calorifique et pour une bonne durée de combustion, à savoir : le chêne, le hêtre et le charme. Le bois doit également avoir été conservé dans un endroit à l'abri de l'humidité et bien ventilé ; la situation idéale serait un bois ayant séché au minimum pendant 24 mois.




L'allumage


Un feu s'allume progressivement. Il ne faut jamais démarrer un feu par une grosse flambée. En cas d'insert ou de poêle avec régulateur de tirage, il faut laisser les volets le plus souvent possibles ouverts pour éviter les encrassements excessifs. Pour que la combustion soit complète, il faut un maximum d'oxygène lors de la combustion.




Quels sont les inconvénients d'un bois "vert" ?


Il brûle en encrassant le foyer et le conduit. Son rendement est très faible et sa combustion produit des émissions polluantes et nocives. Il est impératif de le stocker afin de le faire sécher pour obtenir un meilleur rendement.




Peut-on brûler du bois transformé ou traité ?


NON, Il faut faire très attention à ne pas brûler des bois ayant fait l’objet de traitements (vernis, peinture, fongicides, insecticides, etc.). Leur combustion provoquerait des émissions toxiques et un possible endommagement pour votre conduit. Les dégâts ne pourraient être pris en compte par l’assurance et notre garantie.





 

LA VENTILATION : l'essentiel

Le processus de formation de la condensation


Il existe trois causes principales de la formation de la condensation : - L’air est trop humide. Cette humidité excessive peut être liée à plusieurs facteurs, comme le nombre important de personnes vivant dans l’habitation, le mauvais renouvellement de l’air ou encore le phénomène de remontées capillaires (par exemple), qui imprègne les murs. - Les parois sont trop froides. Un défaut d’isolation des murs et/ou des vitrages peut donc également être à l’origine de la condensation. - L’air ambiant est trop chaud. Un chauffage excessif par radiation, ou l’usage d’un chauffage électrique, à convection, produit une chaleur de l’air excessive, nuisible pour le logement.




Comment remédier durablement à la condensation ?


La condensation est néfaste pour le bâtiment et la santé des habitants. Pour remédier à ce problème, il est important de bien contrôler l’isolation des murs et des vitrages, ainsi que le bon fonctionnement de la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC), qui assure le renouvellement de l’air. Un chauffage excessif ou un chauffage par convection favorise la formation de la condensation. Privilégier un système rayonnant, qui chauffe les parois (et non pas directement l’air), et bannir les excès de chauffage, également mauvais pour la santé, est impératif..




Condensation : les conseils de l’expert humidité pour en finir


Les problèmes d’humidité ont des origines variées. Chaque cause de l’humidité a un traitement adapté. Si l’on n’est pas sûr que les taches d’humidité, les moisissures et la rouille sur les murs de son logement sont causées par la condensation, il est conseillé de faire intervenir un expert bâtiment, spécialisé dans les problèmes d’humidité. Il est qualifié pour prescrire le traitement adéquat, et ainsi éviter les travaux et dépenses inutiles.




Quand faut-il procéder au nettoyage des installations de ventilation ?


L'entretien des installations de ventilation est réglementé par l'arrété du 24 mars 1982.​ (voir page réglementation).En règle générale les périodicités d'entretien se décomposent comme suit : - Entretien des appareillages mécaniques : 1 fois par an - Entretien des parties communes (ramonage des réseaux aérauliques) : 1 fois tous les 2 à 3 ans. - Entretien des parties privatives (nettoyage des bouches d'extraction,modules d'entrée d'air,ramonage des rameaux privatifs,contrôle de conformité des dites installations) : 1 fois tous les 3 ans.(*) - Contrôle de conformité, mesures de dépression,équilibrage des installations privatives ou collectives : 1 fois tous les 3 ans. (*) Cette périodicité d'entretien concerne les prestations effectuées dans le cadre d'une opération de nettoyage collective effectuée par un professionnel (traitement de plusieurs logements au sein d'un immeuble ou locaux professionnels).En effet on estime que chaque locataire ou propriétaire entretien régulièrement et annuellement les installations de ventilation afin de les rendre fonctionnelle (nettoyage des bouches d'extraction et modules d'entrée d'air).ce qui permet de limité à l'essentiel une intervention effectuée par un professionnel.Or la réalité est toute autre et le nettoyage des installations de ventilation desservant les parties privatives sont souvent ignorées des particuliers. Il faut savoir que tout défaut d'entretien ou anomalies existantes au sein d'un appartement a inévitablement des conséquences sur l'ensemble des appartements concernés par un même lieu d'habitation. En règle générale le locataire ou propriétaire doit effectuer : - un nettoyage des bouches d'extraction : 2 fois par an au minimum - un nettoyage des modules d'entrée d'air : 1 fois par an au minimum - un contrôle de conformité des dites installations par un professionnel : 1 fois tous les 3 ans




La ventilation est-elle obligatoire dans une maison ?


OUI. L'arrêté du 24 mars 1982 impose une aération générale et permanente dans toutes les constructions neuves. Il précise aussi qu’elle doit balayer la totalité du logement, grâce à des entrées d’air installées dans les pièces principales et des sorties placées dans les pièces de service.




Que se passe t-il si la ventilation est insuffisante ?


D’abord le taux d’humidité remonte et, avec lui, la sensation d’inconfort. L’ambiance est moite en été. Vous frissonnez en hiver, ce qui vous pousse à augmenter le chauffage. Ensuite les odeurs stagnent. Votre maison sent le renfermé. Les moisissures se développent, en haut des murs, dans la salle de bain, dans les placards à vêtement. Une mauvaise ventilation favorise aussi la prolifération des acariens, redoutés des allergiques, les asthmatiques en particulier. Enfin, l’air intérieur se charge en polluants divers (COV, formaldéhyde, …), dont certains présentent des risques graves pour la santé (benzène, toluène, monoxyde de carbone).




D'ou vient la pollution intérieure ?


Les causes sont mulitiples, mais certains facteurs reviennent plus souvent que d'autres: Une ventilation inadéquate. - Les températures élevées et l’humidité excessive. - La pollution due au bâtiment, on repère en effet un certain nombre de sources de pollution intérieure comme les matériaux utilisés dans la fabrication des ameublements, souvent conçus à partir de certains bois pressés, de même que divers éléments de décoration et tous les produits chimiques Les tapis et les moquettes accumulent les poussières, même si vous les nettoyez assez fréquemment. - S’ils sont humides, les plafonds, les murs et les planchers peuvent retenir de la condensation et entraîner la formation de colonies de moisissures. - Les produits de nettoyage, d’entretien, de toilette personnelle sont aussi des agents de pollution intérieure de l'air.




Où sont placés les modules d'entrée d'air ?


Les entrées d’air sont destinées à faire entrer l’air neuf dans les pièces principales du logement. Il convient donc de les installer dans le salon et les chambres.Elles sont indispensables à tout système de VMC (ventilation mécanique contrôlée) simple flux et sont généralement installées en menuiserie sur les huisseries de fenêtres, coffre de volets roulant ou traversée de mur.




Ma VMC Simple flux est bruyante


- Il se peut que le moteur de l'appareil ai subi des dégradations mécaniques ou soit mal entretenu - Qu'un encombrant soit coincé dans la turbine d'extraction - Que votre installation aéraulique soit déséquilibrée ou sous dimensionnée - Qu'il y ai transmission de vibrations au travers de l'extracteur VMC ou réseau aéraulique (dans ce cas prévoir une désolidarisation des éléments en contact)




Comment éviter que bruit de la rue ne pénètre au travers des entrées d'air ?


La première solution consiste à installer des modules d'entrée d’air à très haute performance acoustique (Ellia). La seconde, si vous habitez un immeuble, est de faire installer des entrées d’air en traversée de mur, équipées de manchons spéciaux. (aprèes demande d'autorisation spécifique auprès du syndic) La troisième solution peut-être est d’opter pour une VMC double flux si vous ètes propriétaire en maison individuelle.. En aucun cas malgré ces nuisances il ne faut procéder à l'obturation des entrées d'air.




Qu'est-ce-qu'une VMC simple flux autoréglable ?


La ventilation simple flux autoréglable permet d'extraire l'air vicié de la cuisine, salle de bain et WC par des bouches d'extraction autoréglables reliées aux conduits à un caisson d'extraction généralement situé dans les combles. Les bouches d'extraction autoréglable sont calibrées pour extraire automatiquement le débit d'extraction d'air vicié dont vous avez besoin correspondant à chaque pièce humide concernée et ce , selon une dépression donnée Les modules d'entrées d'air placés sur les huisseries de fenêtres en salon et chambres permettent l'apport d'air neuf. et la circulation d'air au sein du logement. 




Qu'est-ce-qu'une VMC simple flux hygroréglable ?


L'air neuf pénètre dans les logements par des entrées d'air autoréglables pour la VMC hygro A ou Hygroréglables pour la VMC hygro B placées au dessus des huisseries de fenêtres en chambres et salon.L'air vicié est extrait de la cuisine, la salle de bain et les WC par des bouches d'extraction hygroréglables qui s'ouvrent en fonction de l'humidité ambiante. Les bouches d'extraction sont reliées au caisson par des gaines isolées afin d'éviter tout risque de condensation dans celles-ci.La ventilation simple flux hygroréglable est une ventilation intelligente puisqu'elle permet une ventilation minimale lorsque la pièce est inoccupée et renforcée en cas de forte demande. Grâce à cette régulation des débits d'air extraits, vous économisez jusqu'à 12% sur votre facture de chauffage. Elle assure ainsi un maximum de confort avec un minimum de dépense énergétique.




Quelle est la différence entre la VMC hygro A et B ?


La VMC Hygro A associe des bouches d'extraction hygroréglables (débit variable) et des entrées d’air autoréglables (débit fixe).La VMC Hygro B associe des bouches d'extraction hygroréglables et des entrées d’air hygroréglables permettant un gain thermique plus important que la VMC hygro A.




Pour passer d'une VMC autoréglable à hygroréglable , changer l'extracteur VMC ne suffit-il pas ?


NON, car le fonctionnement de l’installation est différent. En autoréglable, le contrôle des débits se situe au niveau de l'extracteur VMC lui-même alors qu’en hygroréglable, il est exercé par les bouches d'extraction. Changer seulement l'extracteur VMC n’offre aucun avantage. Au contraire, le débit pourrait s’avérer plus élevé qu’auparavant.




Qu’est-ce qu’une VMI (ventilation mécanique par insuflation) ?


Le procédé VMI® est un système de ventilation des locaux basé sur le principe de l'insufflation. Cette technique prélève en un seul point l'air neuf extérieur, le filtre de ses polluants particulaires (particules fines, pollens, ect...), puis l'insuffle en un ou plusieurs points à partir desquels l'air balaye les pièces de vie et les pièces humides pour s'en échapper de manière naturelle via les bouches d'aération. La surpression permet d'évacuer les polluants intérieurs: humidité, CO2, COV et s'oppose aux remontées du radon. Le logiciel embarqué gère la mesure des paramètres température et humidité et module le débit d'air neuf en conséquence.




Qu’est-ce qu’une VMC double flux ?


La ventilation mécanique double flux est un système de ventilation qui assure la filtration et l’extraction de l’air vicié des pièces de service (cuisine, salle de bains, WC, buanderie…) et qui, simultanément, assure l’insufflation de l’air neuf filtré dans les pièces de vie (séjour, chambre, bureau...).La suppression des entrées d'air au dessus des huisseries des fenêtres vous assure une isolation aux bruits extérieurs total, une esthétique renforcée et la fin des sensations de courant d'air.En hiver,l’air neuf récupère les calories de l’air vicié et pénètre préchauffé grâce à la présence d’un échangeur thermique.Ce système permet de faire des économies importantes de chauffage puisque lorsqu'il fait 5°C dehors et 22°C à l'intérieur l'air insufflé est à 14°C.




Quels sont les coûts de fonctionnement d'une ventilation double flux ?


Selon le modèle du groupe double flux, la consommation se situera entre 10 et 160 Watt (d'après le type, la vitesse, ...). Nous estimons le coût annuel en électricité à environ 100 – 150 €. 1 kWh d'énergie électrique donnera jusque 25 kWh de chaleur.A cela va s'ajouter un set de filtre par an (durée de vie normale 9 à 12 mois). Le prix se situera entre 30 et 50 € pour le set de 2 filtres.




Quelle est la durée de vie d'une installation double flux ?


D'après une étude faite par des experts allemands, la durée de vie d'un groupe double flux est estimée à plus de 15 ans.




Est-ce qu'une VMC double flux fait du bruit ?


NON: une VMC correctement installée est composée de conduits en acier galvanisé de diamètre suffisant pour que le passage de l'air ne fasse aucun bruit. De plus, tous les échangeurs de chaleur sont équipés de silencieux.




Peut-on transformer une ventilation simple flux en double flux ?


Rien n’est impossible. Toutefois un certain nombre de contraintes doit être envisagé, à commencer par la mise en place d’un second réseau de gaines, nécessaire à l’insufflation de l’air neuf. Il faut aussi prévoir l’installation de l’échangeur double flux, de préférence à l’intérieur du volume chauffé. Il est souvent plus simple de faire évoluer l’installation existante, par exemple, en transformant votre VMC autoréglable en hygroréglable de type B.




Que sont les dB (A) ?


Ce sont les décibels (A) utilisés comme unité de puissance acoustique (Lw puissance réalisée en Labo et Lp pression ressentie dans l’environnement).Plus simplement, les décibels (A) servent à calculer le niveau sonore global (son perçu par l’oreille humaine).




Que sont les W-Th-C ?


C'est la puissance moyenne pondérée calculée en mesurant la consommation du ventilateur pendant 22h en petite vitesse et 2h en grande vitesse pour un système autoréglable ou double flux, cette mesure de consommation journalière est alors ramenée à une consommation horaire.




Qu’est-ce que le débit complémentaire ? A quoi sert-il ?


C'est un réglage manuel (cordelette) ou electrique (bouton poussoir) situé sur la bouche d'extraction cuisine permettant d'augmenter le débit d'extraction pendant les heures d'utilisation massives.




Puis-je arrêter ma VMC lorsque je m’absente ?


NON :La réglementation impose une ventilation permanente.De plus lors de l’arrêt de votre VMC l’ensemble des polluants de votre intérieur va stagner et s’accumuler.D’autre part, les moteurs utilisés dans les caissons de VMC ne sont pas conçus pour supporter des arrêts et redémarrages fréquents.




Qu'est ce que le détalonnage des portes ?


Le détalonnage consiste à raccourcir vos portes intérieures de 1 à 1,5 cm (sauf cuisine 2 à 2,5 cm) afin de permettre la circulation d'air neuf depuis les modules d'entrée d'air..Les passages de transit ainsi créés permettent la circulation de l'air depuis les pièces principales jusqu'aux bouches d'extraction. 




Je fais changer mes fenêtres,dois-je prévoir des entrées d'air ?


Tout dépend du type de VMC qui équipe votre logement.Si vous avez une VMC simple flux (autoréglable ou hygroréglable),il est impératif de prévoir des modules d'entrée d'air sur les huisseries de vos nouvelles fenêtres.Si vous avez une VMC double flux ne prévoyé pas d'entrées d'air car l'arrivée d'air neuf est géré par la VMC (1 seule entrée d'air en mural ou en toiture).




Peut-on refouler l'air vicié dans les combles pour simplifier son installation ?


NON :Tous les polluants que vous cherchez à extraire de votre habitation vont finalement y rester et s’y concentrer. L'extraction d'air vicié doit se faire à l'extérieur du logement conformément à la réglementation en vigueur Les rideaux de mon salon et mes bouches d'extraction sont noires de poussières !Cette état de fait n'est que le reflet d'une ventilation fonctionnelle.Même si cela génère des désagréments liés à l'apport de pollution extérieure il ne faut en aucun cas obturer les modules d'entrée d'air ou les bouches d'extraction. le resultat serait plus dommagéable que la présence de poussière. 




Il y a des traces noires autour de mes prises de courant et fenêtres, pourquoi ?


Votre VMC fonctionne mal. Elle aspire plus d’air que peuvent en débiter les entrées placées dans les pièces de vie. Alors l’air passe par le moindre interstice, les gaines électriques en particulier. En vous approchant, vous constaterez le courant d’air au travers de la prise. Différentes causes peuvent expliquer ce phénomène. Par exemple, les entrées d’air sont bouchées ou ne sont pas assez nombreuses. Il est possible aussi que le détalonnage des portes intérieures ne laisse pas un espace suffisant pour laisser passer l’air librement. Il se peut enfin que d’autres appareils contribuent à créer cette dépression, par exemple un récupérateur de chaleur, un climatiseur monobloc, une hotte de cuisine, un extracteur individuel.




Les moisissures se développent, les vitres ruissellent, les papiers peints se décollent,que faire ?


Votre maison s'asphyxie. N'avez vous pas remplacé les anciennes fenêtres par des nouvelles plus isolantes, ou bouché le conduit de cheminée ou ventilation, ou encore obturé une bouche d'extraction , ou enfin, arrêté votre ventilation ? les causes peuvent-être nombreuses et être d'ordre privatives ou communes (pont thermique en facade , défaut d'entretien , ,non conformité des installations de ventilation, désequilibrage du réseau aéraulique, etc...) contacter sans tarder un professionnel.




Qu'appelle t-on entrée d'air parasite ?


Pour que votre ventilation fonctionne correctement, il faut supprimer les entrées d’air parasites, c’est-à-dire tous les points singuliers où l’air peut passer (portes, fenêtres, trappes, conduits, fissures, …)




Quel est l'impact d'un foyer ouvert ou fermé sur le système de ventilation ?


L'utilisation d'un foyer ouvert ou fermé (insert) demande un apport d'air frais supplémentaire Si l'installation à été correctement dimensionnée cela ne posera aucun problème, puisqu'en générale la VMC est en légère surpression (10%).Néanmoins il faut absolument respecter certaines règles (voir réglementation) afin d'éviter des problèmes d'incompatibilité souvent constatés.




Puis-je brancher une hotte d'extraction de vapeur grasse sur les conduits de ventilation ?


Vous ètes propriétaire en maison individuelle et vous ètes équipé ou non d'un filtre à recyclage interne (filtre à charbon)sur votre hotte, rien ne vous en empèche.Cependant vous vous exposer à subir d'éventuelles nuisances olfactives liées à d'éventuels problèmes de surpression dans les conduits de ventilation et encrassement de ces derniers.En revanche vous êtes locataire ou propriétaire habitant en co-propriéte ,le réglement interne de co-propriété impose très souvent une interdiction formelle de brancher une hotte d'extraction de vapeur grasse sur les conduits de ventilation. La raison en est simple, l'air vicié contenant des graisses est expulsé dans les conduits de ventilation communs en générant une surpression qui va à l'encontre de la dépression crée par le système d'extraction.Cette état de fait nuit au bon fonctionnement général de la ventilation et favorise grandement un encrassement avncé et généralisé des conduits et moteurs desservant les caissons VMC qui ne sont pas prévus à l'origine pour absorber des amas graisseux.Arrété du 24 mars 1982 relatif à l'aération des logements [ Art. 14 – aucun dispositif mécanique individuel, tel qu’une hotte de cuisine équipée d’un ventilateur, ne peut être raccordé à une installation collective de sortie d’air, qu’elle soit mécanique ou à tirage naturel. ] 




Présence d’eau dans les conduits de ma VMC.


Cette eau est due à la condensation de l’air extrait dans les conduits. Isoler ceux-ci ou les remplacer par des conduits isolés. 




Ma VMC Simple flux ne fonctionne pas


Vérifier que le ventilateur est sous tension.Vérifier l’alimentation électrique et le fusible ou le disjoncteur.Vérifier que rien ne bloque la turbine.Vérifier les valeurs du condensateur. Si celles-ci sont mauvaises, procéder au changement du condensateur- Si le moteur de la VMC simple flux est équipé d’une protection thermique à réarmement manuel.: En cas de surchauffe accidentelle du moteur ou défaut avéré, la protection thermique se déclenche et ne peut être réenclenchée qu’après refroidissement du moteur en coupant l’alimentation électrique durant quelques secondes. Un déclenchement est généralement dû à une panne du moteur ou surtension electrique. - Si le moteur de ma VMC simple flux est équipé d'une protection thermique à réarmement automatique : Le moteur doit redémarrer seul après une coupure electrique. Après avoir éliminer un défaut d'alimentation electrique,si le moteur ne fonctionne pas alors il s'agit d'un problème mécanique.